選擇您的語言

成功案例


  Le témoignange d’une belle diététicienne mariée d’un an qui a abandonné résolument la FIV classique et opté pour la FIV en cycle naturel

Le témoignange d’une belle diététicienne mariée d’un an qui a abandonné résolument la FIV classique et opté pour la FIV en cycle naturel
 
Je suis surnommée 2M parce que mes réactions aux injections au Honji n’étaient pas idéales jusqu’à ce que Dr. Chang ait prescrit un double dosage de M, donc appelez-moi 2M.

Introduction

J’ai trouvé Honji Fertility Center sur internet au moment où j’ai perdu tout espoir. J’ai pris du courage pour y entrer écouter les conférences. Le 15 septembre 2012 j’ai fait la connaissance de l’équipe de Dr. Chang. J’espère que mon parcours pourra encourager les autres femmes. Ce n’est pas un chemin facile, donc il vous faut des compagnons de route, comme ça vous aurez moins peur face à l’inconnu. Même si nous ne nous connaissons pas, j’espère que nos témoignages vous donneront du courage à essuyer vos larmes et avancer!

Séjour de 2M au Honji

Au Honji, des conférences sont organisées régulièrement chaque mois qui ont pour unique but de fournir des informations, ce qui diffère Honji grandement des autres cliniques. Au Honji, on n’a pas peur que les concurrents viennent espionner, en revanche, on offre sa propriété intellectuelle par pur altruisme, c’est un acte généreux, cela montre que c’est un centre qui veut vraiment porter son aide. Que vous connaissiez rien sur le traitement ou que vous étiez en cours de traitement, ne ratez surtout pas les conférences, même si vous n’aurez pas tout compris, au moins vous aurez une idée sur les protocoles et les coûts pour chaque étape. Au fur et à mesure que vous prenez connaissance, vous serez plus rassurée, en plus il vaut absolument la peine d’écouter les témoignages.

Consultation au deuxième jour des règles

Je n’ai pas beaucoup d’expériences en matière de centres de fertilité, j’ai été donc étonnée quand on m’a demandé de faire un toucher vaginal au deuxième jour de mes règles. “Ne serait-ce pas dégoûtant? Il y aura du sang. Qu’est-ce qu’on pourra voir?” Le 15 septembre, je me suis rendue à la clinique pour ma première consultation, je voulais simplement me renseigner, quand l’infirmière m’a demandé de me préparer pour le toucher vaginal, je l’ai signalé: “C’est le deuxième jour de mes règles!” Mais l’échographie m’a fait comprendre l’importance de cet examen. Dr. Chang a constaté un hygroma de 3 centimètres provoqué par l’hyperstimulation du traitement du mois précédent. Il a tranché que je devais laisser reposer mon corps. On a utilisé la pilule pour faire disparaître l’hygroma avant de faire le traitement, cela m’a confirmée que je suis tombée sur un bon médecin. Mon précédent médecin est très bien aussi et je le remercie toujours, seulement il a commencé le traitement en ignorant probablement l’hygroma. J’ai compris à ce moment-là pourquoi c’était sûr de rater et que la réussite était peut-être de pure chance!   

Deuxième consultation le 10 octobre 2012

Le personnel travaillait pendant cette journée fériée. J’ai fait l’échographie et on a discuté le résultat de la prise de sang comme d’habitude. Vu la particularité de mon état physique, les médicaments par voie orale pour stimuler l'ovulation ne fonctionnent pas chez moi d’après les expériences, on a donc commencé directement les injections. Même si on était encore loin de la réussite, c’est toujours réconfortant quand on avance d’un pas, il n’y a rien à craindre pour les aiguilles! Les femmes les plus chanceuses peuvent avoir l’ovulation en prenant des médicaments, celles qui n’ont pas cette chance doivent subir les injections. Celles qui ne se sont jamais injectées auront sûrement peur, mais même celles qui en ont de l’expérience se sentent stressées quand elles vont s’injecter. J’ai de la chance de n’être pas douillette et de pouvoir supporter les douleurs, ou bien vous pouvez dire que je suis lente. Quand je préparais mon examen oral pratique pour être éducatrice en diabète, j’ai pris l’insuline des patients et me suis donné deux piqûres, donc j’ai de l’expérience. Je n’avais pas de problème avec les injections, mais à force d’en faire trop, même les plus courageux commenceront à avoir peur. C’est vraiment intimidant quand on doit faire face constamment aux injections. Au Honji, les infirmiers et pharmaciens contrôlent rigoureusement le dosage, il suffit de faire l’injection à l’heure prescrite et il n’y a pas de souci d’erreurs. Le nombre d’injections varie selon l’individu. Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de gens qui me dépassent pour le nombre d’injections reçues. Pour celles qui vont essayer de se faire les injections, il n’y a vraiment rien à craindre. Si vous vous êtes déjà fait percer les oreilles ou d’autres parties du corps, ou bien si vous vous êtes fait un joli percing sur votre corps, ou bien même si vous n’avez fait ni l’un ni l’autre, vous vous êtes sûrement fait arracher les dents, si vous avez osé vous faire arracher les dents, pourquoi pas vous faire les injections??

Suivi intensif

Le premier retour à la clinique était le dixième jour du cycle, Dr. Chang a examiné le nombre de follicules et pris leur mesure, quand ils ne sont pas idéals, on fait une pris de sang pour décider la dose des médicaments. Mon ancient médecin décidait toujours d’augmenter la dose chaque fois quand il voyait que les follicules n’étaient pas idéals. Mais au Honji j’ai compris que la prise de sang permet au médecin de faire uné evaluation plus correcte. Quand je suis retournée à la clinique au dixième jour, les follicules et le résultat de la prise de sang n’étaient pas bons, Dr. Chang a décidé d’augmenter la dose de l’injection de 1.5 fois de plus par rapport à la dose normale. Quand je suis retournée à la clinique aux douzième et quatorzième jours, les deux n’ont pas amélioré. J’étais découragée et ai failli abandonner. Mais Dr. Chang est resté ferme et a proposé de continuer en augmentant la dose. On renoncerait si cela ne réussissait toujours pas. Je suis très combattante, en plus je n’ai jamais eu d’hyperstimulation même avec de fortes doses, j’ai donc dit à Dr. Chang qu’il n’avait qu’à ajouter des injections comme bon il lui semblait, moi, je ne suis pas du tout douillette! À partir du 15ème jour du cycle, j’ai donc pris une double dose par rapport aux autres (mais c’est toujours moins par rapport à la FIV classique). Aux 16ème et 17ème jours, le résultat de la prise de sang et les follicules ont vraiment amélioré, à partir de ce moment-là, on a commencé à m’appeler 2M au Honji!(Il y a plusieurs sortes d’injection au Honji dont l’une s’appelle M, comme ma dose de M est le double de celle des autres, on m’appelle 2M) J’ai été découragée pendant un moment et me suis sentie très loin de la réussite mais j’avais une conviction: quand on choisit ce médecin, il faut lui faire confiance, il faut le soutenir dans ses essais de vous aider, si j’avais pris la retraite, j’aurais raté une chance d’avancer. 

Ponctions 

Si tout va bien, on monte du 14ème au 15 ème étage au Honji. On se retrouve dans la salle d’attente propre et en ordre, le coloris est doux, la musique aussi, c’est évident que le centre essaie de faire détendre les femmes qui se retrouvent ici. J’ai suivi l’instruction du médecin de bien dormir la veille. Comme je ne suis pas de nature nerveuse, je me suis vraiment rendormie dans la salle d’attente. Quand l’heure de la ponction est arrivée, deux infirmières m’ont accompagnée jusqu’à la porte de la salle d’opération. Une fois dans la salle, toute l’équipe se met au travail en m’indiquant le positionnement et revérifiant mon nom. A l’appel “focus” de Dr. Chang, on a procédé à la ponction. Pendant l’opération, Dr. Chang et les infirmières expliquent ce qui se passe, au moment de l’injection de l’HCG, on me demande d’inspirer profondément, ils sont attentifs et m’encouragent à tout moment, ce qui a facilité le déroulement du traitement. Et je peux vous garantir que c’est moins douloureux que se faire percer les oreilles. C’est vrai qu’il y a une légère sensation pas très agréable, mais c’est beaucoup beaucoup moins pénible que ce que vous imaginez, donc ne vous souciez pas de la ponction, n’en ayez pas peur. Pendant la ponction, j’ai failli pleurer en voyant tellement de gens travailler sous grand stress seulement pour nous aider à avoir un enfant. Nous les bénéficiaires n’avons pas le droit de renoncer quand tellement de gens apportent leur aide.

Transfert

Avant le transfert, je dois parler au technicien qui m’explique sur l’état de la fécondation et comment évaluer la qualité d’un embryon. Le jour du transfert, j’attendais d’abord dans la salle d’attente au 15ème étage comme la dernière fois, et je dois donner des compliments à cette salle encore une fois, car je m’y suis encore rendormie!D’après mes expériences, le transfert est plus stressant, car on s’inquiète de l’état des embryons et leur développement après le transfert. Mais il faut vraiment se détendre et faire face normalement. Le technicien m’explique les données dans la salle d’attente pour que je prenne connaissance de l’état des embryons et si les divisions cellulaires sont bien. Il m’a demandé si je m’inquiétais d’une grossesse multiple, je lui ai répondu ferme en souriant: “welcom to my life”.

回到治療心得

o,oL,ֲC,[m,ao֮,
宏孕診所 Copyright © 2013 All Rights Reserved   今日瀏覽人數:16   總瀏覽人數:781866
地址:台北市中正區新生南路1段56號14樓 預約電話:02-2392-1920 意見信箱:ss091436@gmail.com 贊助單位:經濟部國際貿易局